Toute l'actualité

Nanoparticules de dioxyde de titane: des effets sur le cerveau

Crèmes solaires, peintures, revêtements auto-nettoyants... Ces produits présentent le point commun de contenir des nanoparticules de dioxyde de titane (nano-TiO2). Or on ignore les conséquences d'une exposition chronique à ces substances sur nos organismes. Leur capacité à franchir la barrière cutanée avait déjà été mis en cause.  En juin dernier, l'ANSES avait d'ailleurs recommandé de ne pas utiliser de crèmes solaires en cas d'érythème (1).  Ce sont,  cette fois, les effets des nanoparticules sur le cerveau qui sont signalés par une équipe du CEA et de l'Université Joseph Fourier (Grenoble).

99538110.jpg

Le point de départ? Une étude de fin 2008 (2), qui avait établi la présence de nanoparticules dans le cerveau d'un rat auquel  une instillation nasale de ces matériaux avait été réalisée.  Chose étonnante, car, en principe,  le cerveau est protégé des molécules toxiques par la barrière hémato-encéphalique. C'est elle qui les élimine.  L'équipe du CEA et de l'Université Joseph Fourier a apporté une explication à ce phénomène : les chercheurs ont développé un modèle cellulaire  in vitro, pour reproduire la barrière hémato-encéphalique, en associant des cellules endothéliales pour le système sanguin et des cellules gliales pour le système nerveux. 

Le résultat ? L'expérience précise que l'exposition aiguë ou chronique aux nanoparticules entraine leur accumulation dans les cellules endothéliales.  Elle établit surtout que l'exposition aux nanoparticules rompt la barrière hémato-encéphalique. L'activité de la protéine présente dans les cellules endothéliales chargée de bloquer les toxines pouvant pénétrer dans le système nerveux central est bloquée. 

La conclusion ? Les nanoparticules pourraient être à l'origine d'une  inflammation cérébro-vasculaire et entrainer des perturbations de certaines fonctions cérébrales. A suivre...

Cassandra Comme (Sup'Biotech promo 2013)


Source:

Des nanoparticules de dioxyde de titane altèrent, in vitro, la barrière hémato-encéphalique, communiqué de presse du CEA, 26 octobre 2011

Pour aller plus loin:

A. Mabondzo et al., In Vitro Evidence of Dysregulation of Blood-Brain Barrier Function after Acute and Repeated/Long-Term Exposure to TiO2 Nanoparticles in Biomaterials, publié en ligne le 24/10/2011

(1) Etat des connaissances relatif aux nanoparticules de dioxyde de titane et d'oxyde de zinc dans les produits cosmétiques en termes de pénétration cutanée, de génotoxicité et de cancérogenèse Rapport de l'ANSES, 14 juin 2011

Utilisation des nanoparticules de dioxyde de titane et d'oxyde de zinc en tant que filtres ultraviolets dans les produits cosmétiques, Recommandations de l'ANSES, 14 juin 2011

(2) J. Wang et al.," Potential neurological lesion after nasal instillation of TiO(2) nanoparticles in the anatase and rutile crystal phases", Toxicological Letter,vol.183,15 décembre 2008, pp. 72-80

Archives

Abonnez-vous


Derniers commentaires

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 0942193Y - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :